> Les vendanges 2008 en Italie


Des nouvelles de l'Institut italien pour le Commerce Extérieur





ITALIE : VENDANGES 2008

GÉNÉRALITÉS

Quantité :

En 2008, les vendanges atteindront 44,5 millions d’hl de vin, soit une hausse de 5% par rapport à 2007. Toutefois les volumes vendangés sont bien inférieurs à la moyenne de la décennie 1998/2007 qui était de 50,6 millions d’hl. On observe une grande disparité entre le Centre Nord de l’Italie où les volumes sont tous inférieurs par rapport au précédentes vendanges (à l’exception de l’Emilie-Romagne) et le Centre Sud où les volumes sont tous supérieurs par rapport à 2007 (à l’exception de la Sardaigne).

Qualité :

Selon les premières estimations, la qualité du millésime 2008 est très variable. Bien que les conditions climatiques et météorologiques aient été bizarres, la qualité est globalement bonne avec quelques raisins excellents. L’excellence est surtout de mise au Centre Nord où les conditions favorables des mois de septembre et octobre ont permis d’obtenir le niveau de qualité espéré. Pendant ces deux derniers mois les raisins ont pu bénéficier de journées riches en soleil avec peu de pluies et de bonnes amplitudes thermiques. Ces conditions ont aidé à sauver la récolte alors qu’on craignait pour son niveau de qualité jusqu’à la fin du mois d’août.

Le marché :

Les exportations connaissent une régression au niveau des volumes (-10,2% par rapport à 2007) alors qu’en termes de valeur elles augmentent de 4,8%. Logiquement, le prix moyen du produit exporté augmente de 15,2% et passe de 1,78 Euro à 2,05 Euro le litre. A cause de la situation économique défavorable ainsi que des diminutions des consommations nationales et internationales, les transactions d’achat et de vente sont en baisse. Ceci se traduit évidemment au niveau des prix. En effet, on enregistre des baisses de l’ordre de -20% dans de nombreuses régions. Même les vins d’une tranche de prix plus élevée comme le Prosecco sont touchés par cette baisse.


PIEMONT
Quantité : -10% par rapport aux vendanges 2007

Grâce aux très bonnes conditions climatiques du mois de septembre, on peut affermer que la qualité est excellente. Elle est très bonne avec des pointes d’excellence pour le Nebbiolo et le Barbera d’Asti Superiore. La quantité est cependant en recul de 10%. Le cycle végétatif a connu un printemps pluvieux avec des températures normales. Après une période de débourrement normale, les abondantes pluies du mois de mai et de la première dizaine de juin ont perturbé la nouaison. Cela a engendré la formation de grappes éparpillées et millerandées. Les conditions climatiques défavorables lors de la floraison ont provoqué une hétérogénéité de la production. Quelques zones ont été touchées par des averses, fort heureusement il s’agit de zones relativement limitées. Les vendanges ont démarré avec 20 jours de retard par rapport à 2007. La récolte a débuté à la fin du mois d’août par les raisins Pinot Nero et Chardonnay base spumante Alta Langa. Puis on est passé à celle du Brachetto et du Moscato, qui représente 30% de la production totale régionale. Les vendanges se sont conclues fin octobre par le Nebbiolo, destiné à la production du Barbaresco et du Barolo. Le raisin récolté est généralement très sain et de très bonne qualité. On prévoit qu’à cause de l’excellente qualité et des quantités limitées, les prix seront à la hausse. 

LOMBARDIE
Quantité : -20% par rapport aux vendanges 2007

En Lombardie, on enregistre des diminutions des quantités vendangées de l’ordre de 20%, allant même jusqu’a -30% dans l’Oltrepò et dans le Franciacorta. Mais la qualité est au rendez-vous avec une bonne moyenne et des pointes d’excellence. Les premiers résultats des analyses montrent une bonne accumulation en sucres, une très grande force en acides et une intéressante teneur en polyphénols. Le déroulement du cycle végétatif et météorologique de la Lombardie est très similaire à celui du Piémont. Le débourrement était dans la norme mais les pluies continues ainsi que les attaques de parasites ont provoqué une baisse de la production. Dans certaines zones les grêles ont touché une bonne partie des vignobles, comme dans le Valtellina où le 13 juillet la moitié de la production du Sassella a été endommagée. Généralement, la maturation a été retardée par rapport à l’année dernière mais elle reste toutefois dans la moyenne. En ce qui concerne les prix du marché, on prévoit une augmentation de 10% par rapport à l’année dernière.

TRENTIN HAUT-ADIGE
Quantité : -5% par rapport aux vendanges 2007


Les vendanges ont commencé au même moment que les années précédentes. En ce qui concerne la qualité, on estime la production inférieure de 5% par rapport à 2007 avec des pointes de -10% dans la province de Bolzano. Le cycle végétatif dans toute la région a été caractérisé par un hiver avec des températures moyennes qui se sont maintenues jusqu’en mars. Les nombreuses précipitations pendant le printemps ainsi que celles de juillet (300 millilitres) ont nui à la nouaison ce qui a réduit la dimension des grappes. Le mauvais temps a favorisé les attaques des parasites. Les vins blancs présentent d’excellents niveaux de qualité pour les bases spumante et les variétés aromatiques. En ce qui concerne les vins rouges la qualité s’avère intéressante pour le Pinot Noir, le Teroldego et le Lagrein et moins bonne pour le Merlot et le Cabernet.


VENETIE

Quantité : -5% par rapport aux vendanges 2007

Dans toute la Vénétie le printemps a été caractérisé par d’abondantes précipitations qui ont favorisé la croissance végétative. Jusqu’au mois de juillet les pluies et les bizarreries du temps ont influencé les différentes phases phénologiques de la vigne. Cela a logiquement retardé la floraison normale causant des grappes éparpillées. Puis au cours de la mi-juillet la situation s’est normalisée ce qui a permis une véraison et une maturation normale qui a pris 20/25 jours de retard par rapport à l’année dernière. Les mois de septembre et d’octobre ont été caractérisés par le beau temps et surtout de bonnes amplitudes thermiques entre le jour et la nuit, permettant une bonne maturation des raisins spécialement les blancs. La qualité des raisins est très intéressante, surtout pour ces vins blancs. La qualité des vins rouges est très bonne mais hétérogène en fonction des zones. Au niveau de la quantité on observe une grande différence d’une zone à l’autre, mais généralement on enregistre une diminution de 5%. Les prévisions des prix montrent toutes des diminutions, hormis pour le Valpolicella et l’Amarone dont les prix seront en hausse.

FRIOUL VENETIE JULIENNE

Quantité :-10% par rapport aux vendanges 2007


La période de récolte a été caractérisée par des journées splendides avec des fortes amplitudes thermiques qui ont déterminé la palette aromatique des baies, gonflées et saines. Le rendement raisin/vin est dans la norme pour les vins blancs alors qu’il est légèrement inférieur pour les vins rouges. Dans toute la région on observe une diminution de la production de –10% par rapport à 2007. La qualité est très bonne avec des pics pour les raisins suivants : le Friulano, le Chardonnay et le Pinot Gris. Les vins rouges à base de Refosco et de Cabernet se distinguent. La baisse de production est la conséquence d’un cycle végétatif hétérogène riche en bouleversements. Le printemps a été touché par de nombreuses pluies. Ces pluies ont nettement accéléré la croissance végétative de la vigne et ont occasionné des chutes de fleurs lors de la floraison. Pendant les derniers jours de juin les températures ont augmenté permettant une reprise des conditions idéales pour une bonne maturation. Les grêles de la fin juin et du début juillet ont provoqué des dégâts importants dans certains vignobles.

EMILIE-ROMAGNE

Quantité : égale à celle des vendanges de 2007


Le mois de juin a connu un climat relativement pluvieux avec des températures peu élevées qui ont favorisé le dévoloppement végétatif mais aussi la diffusion des parasites. Les mois de juillet et d’août ont été marqués par des températures assez élevées, qui ont assuré une bonne évolution des processus de maturation et une bonne récupération. Après le 10 septembre les températures se sont beaucoup abaissées avec une bonne amplitude thermique. L’état de santé des raisins est également intéressant. On note toutefois une carence du rendement raisin/vin à cause de la peau épaisse ou, dans d’autre cas, du passerillage des grappes dans les vignobles qui ont subi le stress du manque d’eau. Du point de vue de la quantité on prévoit une augmentation de plus de 10% en Romagne et une diminution de 20% en Emilie. Voici pourquoi on prévoit que la production totale atteindra 6.253.000 hectolitres.


TOSCANE

Quantité :-20% par rapport aux vendanges 2007


Les vendanges sont en baisse de 20% à cause des conditions climatiques et météorologiques anormales que les ceps ont dû subir dans toute la région. Après un hiver qui s’est déroulé de façon normale, le printemps a connu des conditions météoroloqiues médiocres avec des températures en-dessous de la moyenne. Des pluies insistantes et copieuses qui sont tombées après le 20 juin dans toute la région ont favorisé le développement de parasites. Les basses températures ont retardé la floraison et la nouaison. Les grêles ont causé, à partir de la mi-août, des dégâts en Maremme, détruisant une partie de la production dans la zone du Brunello di Montalcino et touchant dans les premiers jours de septembre le Chianti et le Chianti Classico. Les conditions climatiques favorables des mois de septembre et d’octobre avec l’absence de précipitations, ont amélioré la qualité du raisin. On s’attend à des vins de bonne qualité pour tous les types de vins avec différentes pointes d’excellence.

MARCHES

Quantité : +15% par rapport aux vendanges 2007


Selon les dernières estimations on enregistrera une augmentation de 15% par rapport aux vendanges 2007 correspondant à 870.000 hectolitres. Le cycle végétatif a été touché par des conditions bizarres qui ont marqué le cycle végétatif de cette année anormale. Le débourrement a été régulier et homogène. Les mois de juillet et aôut ont été caractérisés par des journées ensoleillées et ventilées avec des températures quasiment toujours supérieures à la moyenne et avec l’absence de précipitations, au point que quelques vignobles ont souffert du manque d’eau. Heureusement les amplitudes thermiques et les pluies du mois de septembre ont permis de revenir à une situation moyenne.


LATIUM

Quantité : -20% par rapport aux vendanges 2007


Selon les derniers calculs, on prévoit une production en baisse de 20% par rapport aux précédentes vendanges. La production s’élève à 1.500.000 hectolitres, diminution qui est due à un rendement raisin/vin inférieur de 5% à la moyenne des dernières années. L’hiver a été modérément froid et les pluies printanières abondantes ont bien alimenté les réserves en eau de toute la région. On s’attend à des vins de bonne qualité pour tous les types de vins avec différentes pointes d’excellence.

ABRUZZES

Quantité : +10% par rapport aux vendanges 2007


Le printemps n’a pas été particulierement chaud et caractérisé par diverses précipitations, ce qui a provoqué un léger retard dans le débourrement. A partir de la fin avriln hormis quelques pluies sporadiquesn les belles journées ainsi que les températures élevées ont favorisé la croissance des ceps et la sortie de nombres grappes bien formées et uniformes pour toutes les variétés. Consécutivement la floraison et la nouaison ont été bonnes du point de vue de l’état de santé grâce à des attaques des parasites qu’on a su garder sous contrôle. La quantité est supérieure de 10% par rapport aux vendanges précédentes en particulier à cause du grand nombre de grappes et de leurs poids respectifs. On prévoit une production totale de 2.400.000 hectolitres de vin contre seulement 2,2 millions d’hectolitres en 2007. La qualité est à considérer comme intéressante à cause des bonnes conditions climatiques des mois de septembre et d’octobre. Les premières analyses revèlent beaucoup de pointes de qualité, en particulièr pour les vins rouges.
CAMPANIE

Quantité : +10% par rapport aux vendanges 2007


La période entre le débourrement et le début de la floraison a été caractérisée par des conditions climatiques favorables. Celles-ci se sont après détériorées au cours de la floraison marquée par une baisse des températures qui ont causé la chute de fleurs. Les températures basses se sont maintenues jusqu’au 20 juin, période pendant laquelle il y a eu d’abondantes précipitations. Les conditions climatiques ont continué pendant toute la période des vendanges ce qui a permis un achèvement de l’accumulation des sucres et une récolte normale et rationnelle. Les raisins sont sains avec des niveaux de maturation excellente. Selon les premières analyses, la qualité est très intéressante avec différentes pointes d’excellence. Le rendement raisin/vin est bon avec une bonne teneur en sucres et l’acidité mesurée est au-dessus de la moyenne. La bonne amplitude thermique entre jour et nuit fait enregistrer un ensemble d’arômes excellents avec un grand équilibre et une belle structure alors que les vins rouges présentent un contenu élevé de substances polyphénoliques et montrent une belle structure harmonieuse.

POUILLES

Quantité : +20% par rapport aux vendanges 2007


De façon générale, la qualité du vin des Pouilles sera très bonne avec des pointes d’excellence. Selon les premières analyses, la qualité est très intéressante avec une bonne force d’acidité et un bon bouquet d’arômes. Grâce aux bonnes conditions climatiques des mois de septembre et octobre on évalue à +20% la production actuelle par rapport à 2007. Cette année, la production de vin atteint 6,8 millions d’hectolitres contre 5,7 millons l’année dernière. Les vendanges ont débuté avec une semaine de retard par rapport à l’année dernière, mais sont dans la norme par rapport aux dernières années. Les prix des raisins sont en baisse de 15% par rapport à l’année dernière à cause des estimations de consommation à la baisse.

SICILE

Quantité : +55 % par rapport aux vendanges 2007


La floraison et la nouaison se sont déroulées de façon normale. On peut dire de même pour la véraison et la maturation pendant la période d’été. La santé des raisins dans toute la région est qualifiable de très bonne. Début septembre il y a eu des journées chaudes qui ont accéléré la maturation des raisins et anticipé la récolte. Les résultats des analyses revèlent un bon rapport acides/sucres et un intéressant rendement raisin/vin. Les vins blancs et rouges ont des bons potentiels et il y aura différentes pointes d’excellence. Au niveau de la production on prévoit une augmentation proche des 55% correspondant à 7,1 millions d’hectolitres, alors que la production n’était que de 4,6 millions l’année dernière.

SARDAIGNE

Quantité : -30 % par rapport aux vendanges 2007


Les conditions climatiques anormales ont divisé l’île en deux parties : le nord et le sud. La zone nord comprend la région d’Oristano, Alghero et Gallura et est caractérisée par un cycle végétatif normal. Au sud de l’île, les pluies hivernales et printanières ont été parmi les plus faibles de la dernière décennie ce qui n’a pas permis de réalimenter les réserves d’eau. Uniquement dans les zones où on a pu irriguer, on a pu sauver la vigne et les raisins. Là où on n’a pas pratiqué l’irrigation, les dégâts sont assez considérables. Même pendant les mois de septembre et octobre il n’y a pas eu les précipitations espérées qui auraient pu sauver les vendanges. Au niveau de la quantité, on estime une baisse de 30% par rapport aux précédentes récoltes. La production totale est de 600.0000 hectolitres, bien loin de la moyenne des 5 dernières années qui était de 900.000 hectolitres. La qualité est très hétérogène : très bonne avec des pointes d’excellence dans la partie nord de l’île et seulement bonne dans la partie sud pour les zones qui ont pu bénéficier de bonnes irrigations. Les prévisions de pénurie ont mené à des augmentations de 15-20% par rapport à l’année précédente.

> Des nouvelles du Piémont, Villa Terlina



Chers amis,
 
Le 2008 a été notre premier millésime en application
des méthodes biodynamiques sur toute la surface de la propriété. On a décidé ça après trois ans d’essais sur le Monsicuro qui nous avaient donnés des résultats excellents.
Après le traitement à la bouse de corne du mois de mars, au début du mois de mai nous avons commencé des traitements à base de tisane de prêle et d’ortie avec des quantités réduite de cuivre et soufre.
Les pluies continues de la deuxième moitié de mai nous ont empêché d’intervenir au moment idéal pour le traitement qui a eu lieu 8 jours après. Néanmoins nous avons été étonnés des résultats. Tandis que dans toute la région il y a eu de grands problèmes de mildiou avec des pertes importantes de produit, dans nos vignes la maladie a atteint quelques pointes de grappe sans pouvoir se développer plus loin, au point que au mois d’aout nos avons du faire un petit éclaircissage sur le Gradale et le Bricco.
De même nous avons pu anticiper la vendange qui a commencé le 12 septembre.
La qualité a été excellente. Les vins sont maintenant en train d’achever la fermentation malolactique.
 
Au mois de mai nous avons mis en bouteille les Monsicuro et Piediferro 2004 qui après l’élevage en bouteille seront disponibles à partir du printemps.
 
En souhaitant à tous bon travail.
 
Amicalement
 
Paolo

> Humeurs de cave au Domaine Olivier Pithon



Humeurs de cave !


Pour nous, les vendanges sont terminées depuis le 25 septembre.
Maintenant le travail en cave occupe bien mes journées, je dois transformer l’essai d’une belle récolte. Les raisins étaient magnifiques avec un état sanitaire exceptionnel.

La chaleur du mois d’août nous a obligé à vendanger les blancs en 5 jours contre 10 les années précédentes. Les équilibres sont parfaits et je peux déjà dire que les blancs 2008 seront d’un très grand niveau, avec une quantité appréciable pour un millésime sans eau (moins de 100 mm depuis janvier).

En ce qui concerne les rouges beaucoup de choses sont encore à écrire, nous sommes en milieu de fermentation, et la plupart des raisins sont encore sous marcs.
Le style de millésime est des plus frais avec un étalement des maturités, nous avons ramassé sur 18 jours contre 9 l’an passé.

Avec un mois de septembre beaucoup plus frais, les raisins ne sont pas montés très haut en degré (pas une cuve au-dessus de 13°5) avec une pleine maturité. Les tanins sont des plus soyeux et des plus doux ; encore deux semaines de macération pour les carignans du Pilou et les élevages pourront commencer.

Voici les premières rumeurs de cave… En attendant votre visite au caveau, je vous souhaite que du bonheur.

Olivier



> Nouvelles des vendanges au Mas de Libian



Les vendanges ont démarré avec le Mistral…


> Alaing Winking au travail avec le sourire…

> La syrah


> Le grenache >> Le viognier

> Nouvelles des vendanges en Sancerrois



Bonjour Monsieur Melchiorre,
 
J’ai le plaisir de revenir vers vous concernant votre demande ci-dessous.
 
Voici donc un petit point sur l’état de la vigne dans le Sancerrois:
 
Le printemps a été assez humide, mais le mois de juillet a été beau, ce qui a permis à la vigne de bien continuer son évolution. Août a été assez mitigé, mais cela n’a pas eu de réelle incidence sur la vigne.
 
Nous nous attendons donc à avoir une récolte légèrement inférieure en volume aux années précédentes. Ceci s’explique par ce printemps assez humide, qui a provoqué un peu de coulure, et à un passage de grêle fin juin.
 
Ainsi, à quelques jours du début des vendanges, l’état général de la vigne est très bon.
L’état sanitaire du raisin est lui aussi excellent, avec un bel équilibre sucre-acidité.
Du beau temps est annoncé pour les jours à venir, ce qui est rassurant.
 
Toutes les conditions sont réunies pour un millésime 2008 qui s’annonce prometteur.
 
Cordialement,

Domaine Laporte

> Nouvelles des vendanges sur l'Etna


Voici quelques nouvelles d'Italie plus précisement de Sicile: l'Azienda Frank Cornelissen "Etna" [Vignoble cultivé en Biodynamie et vin
nature "sans soufre ajouté"]

Difficile à dire avant la vendange comment seront les raisins, ou encore
plus difficile, comment sera le vin...

Quelques mots sur l'année 2008:
Un hiver plutôt équilibré avec des pluies aux bons moments, de la neige dans
les vignes autour de 800m. d'altitude. Pas trop froid en moyenne.

Printemps frais et équilibré. Pour les olives nous avons eu le scirocco
(vent chaud/humide) en floraison et ceci à réduit fortement la récolte. La
quantité de raisin est abondante; plus de travail pour réduire les grapes
sur les vignes!
En fin de printemps/début été, la grêle à fait des dégat énormes sur le
versant est mais aussi dans la vallée nord entre Randazzo et Passopisciaro.

L'été était hyper sec, pas de pluie et en fin août, nous avons eu une
maturation anticipée de 10 jours. Les raisins sont super sains! Le week-end
dernier nous avons eu finalement de la pluie qui a remis de l'équilibre dans
les raisins. Nous avons le potentiel pour une grande année.
Malheureusement, le versant est a été bombardé par des grelons de la taille
de "prunes"!!! Beaucoup de pertes pour les blancs de l'Etna.
Les olives ont souffert beaucoup avec l'été trop sec. Il en reste très peu sur les
arbres...

Les prévisions pour la date des vendanges sont revenues dans la norme pour la vallée Nord:
nous commencerons vers le début octobre.

Ciao Danny!
Frank

> Nouvelles du Champagne Raoul Collet



Monsieur,
 
Les vendanges en Champagne s’annoncent vers le 15/20 Septembre.
A date, les raisins présentent un bon état sanitaire :
pour le Chardonnay, au 21/08,  le pourcentage de véraison est de 26, 23 % pour le Pinot Noir et 38 % pour le Pinot Meunier.
 
Nous allons vers une vendange classique mais restons néanmoins prudents tant que tout n’est pas rentré !
 
A votre disposition pour de plus amples informations si nécessaire.
 
Anne TROIZIER


> Nouvelles du Domaine du Coulet à Cornas


Bonjour Danny,

Les vendanges 2008 s’annoncent en retard de une  ou deux semaines  par rapport à 2007, le temps de la saison plutôt humide avec des nuits froides devrait donner des raisins assez juteux avec une belle acidité.

Je pense que l’on se dirige vers un autre millésime de finesse très proche de 2006 et 2007.
Le tri devra être très soigné pour obtenir le niveau de qualité que nous obtenons ces dernières années.

La patience et surtout le courage d’attendre seront également une des clefs de cette saison.

A bientôt en Novembre
 
Matthieu BARRET
Domaine du Coulet à Cornas

> Nouvelles du domaine Saint-Préfert en Châteauneuf-du-Pape


Bonjour,

Quelques mots sur le millésime 2008 qui se prépare.

Le printemps nous a surpris, avec une vague de chaleur en avril, balayée par le froid en mai. Devant ces variations de température, les vignes en fleur ont "coulé". Une sélection naturelle des fruits s'est faite sous cet effet des températures fraîches.

Puis l'été est arrivé en force, avec deux passages pluvieux (14 juillet et 12 août) qui ont corrigé les déficits en eau des années de sécheresse précédentes.
Il a fallu travailler, traiter au cuivre nos vignes sensibilisées à la maladie (mildiou).
Aujourd'hui, l'état sanitaire du vignoble est bon, les fruits sains mûrissent lentement, avec un retard probable de 10 jours sur les vendanges 2007.

Si le temps est avec nous à l'automne 2008, ce millésime devrait être intéressant, qualitatif et équilibré...
Mais les vendanges sont devant nous et je reste prudente. Le ciel est clair, le vent léger, le soleil tenace...
La Provence est généralement généreuse avec ses vignerons!

Isabel FERRANDO
Domaine Saint-Préfert & Domaine Isabel Ferrando
Châteauneuf-du-Pape

> Nouvelles du Mas de Libian en Côtes-du-Rhone


Coucou les Melchior,

Mi-août, parler des vendanges, je peux pas…
Tu connais notre angoisse chronique…
Pour l'instant, les raisins sont beaux grâce à un travail de fou dans des conditions difficiles… Mi-juillet, on n'y croyait plus! et puis, tu vois les raisins sont magnifiques!
Mais notre Papounet (mon père) nous dit toujours qu'il ne faut jurer de rien et que: "tant que c'est entre les mains du Bon Dieu, on n'est sûr de rien"

Pour l'instant tout ce que l'on sait c'est que ce sera une année tardive, même très tardive pour Libian où nous avons l'habitude de commencer les vendanges vers les premiers jours de septembre, cette année nous pensons vers le 15…
Encore un mois, un long mois à attendre…
Alors il nous reste à faire la danse du Mistral!

Et voilà, je ne pense pas que tu puisses utiliser cette prose pour ton site et puis ce n'est pas fait pour ça: car vraiment en ce moment j'ai beaucoup trop de mal à en parler de façon objective, du soleil et c'est l'euphorie, un nuage et nous sombrons dans la déprime…
On est habitués, chaque année, à cette époque ce sont les mêmes états d'âmes!

Amitiés à tous,

Hélène THIBON
Mas de Libian
Côtes-du-Rhone

> Arrivée en fanfare de notre vin de Pétanque…


>>> A partir du 5 août en magasin…

Le "
Vin de pétanque" 2007 du Mas de Libian sera disponible. Il est produit à partir de l'assemblage de grenache et de syrah.

C’est le vin convivial pour une soirée sympathique entre amis et une cuisine simple, en apéro avec un plat de jambon cru avec des tomates séchées à l’huile d’olive parsemée de copeaux de parmesan ou des grillades, des tians de légumes, des lasagnes, etc.

Vin pour rire, à consommer sans se poser de questions, quand on en a envie à tous moments de la journée et sans modération!!! Et bien sur, fortement conseillé pour jouer à la pétanque.


Malheureusement en petite quantité, prenez vos précautions    Sad


> Deux nouveaux vignerons italiens à notre catalogue


>>> Deux nouveaux domaines sur notre catalogue:

Il s'agit de deux domaines viticoles italiens.

Nous avons sélectionnés pour vous la maison Saladini-Pilastri de la région des Marches, vin issus de raisins cultivés en agriculture biologique.



Ensuite vient le domaine
Bragato Colli Orientali del Friuli, qui lui, travaille en biodynamie.

> Les dates de la dégustation d'automne 2008 au Château d'Havré


>>> Notre prochaine dégustation au
Château D'Havré aura lieu du samedi 15 au lundi 17 novembre 2008.

De grands noms seront au programme, restez branchés!
Nous vous communiquerons les détails dès réception des confirmations des vignerons…

Cette année, nous vous organisons en plus, une exposition photographique de
Sébastien Marq sur le thème du vin, de la vigne et des vignerons.

> Les Charlopin 2006 arrivent…


>>> Les Charlopin 2006… Ils arrivent en octobre 2008!
Et cette année, on nous a bien affirmé: pas de retard! Winking

> Voyage œnologique en Australie et Nouvelle-Zélande


>>> Un premier stop dans la jolie petite bourgade de Milawa, dans le sud de l'Australie, à 250km de Melbourne, dans l'état de Victoria.
Le choc est très grand de par l'immensité des étendues et aussi à cause de leur approche bien différente de la conception du vin.

Chez Brown Brothers, le style des vins est déterminé par les facteurs d'origines des différents terroirs, le facteur altitude étant un élément très important pour donner de la fraicheur au vin.

Les vignes sont systématiquement irriguées, sinon rien ne pousse!
De plus, ils veulent absolument éviter le stress hydrique pour la plante, ils affirment en outre que la circulation de la sève est altérée quand la vigne est stressée avec pour conséquence un fruit médiocre.

Si vous parlez aux Australiens des méfaits de l'irrigation et de l'obligation de la vigne à plonger ses racines en profondeur comme en Europe, ils vous répondront que les sols de tous les vignobles européens sont pollués. Après des dizaines d'années de traitements chimiques à outrance, les terroirs sont quasi morts. Dans de nombreux cas, le sol n'est plus qu'un support mécanique pour la vigne. En Australie le sol est pur, pas besoin pour les racines de plonger bien loin!

Bref, c'est un jeune pays viticole dans le domaine qualitatif et les recherches des cépages adaptés aux meilleurs terroirs n'en sont qu'à leurs balbutiements.
 
Ils testent des cépages tels que le zibibbo, verdhero, petit Meslier, durif... des démarches très intéressantes, où j'ai pu créer des assemblages tout à fait étonnants, pour nous européens.
 
En Nouvelle-Zélande, chez Villa Maria, rencontre de personnages tout à fait attachants: l'ancien chef de culture de Cloudy Bay [le vin blanc NZ le plus connu] et Alistair Maling, le "White wine maker of the year 2007". Des personnalités tout à fait étonnantes dans la conception du vin, à la fois très proche de la biodynamie dans l'aspect culture et respect du produit, et à la fois une approche très marketing dans la communication.

Aux alentours du petit village de Blenheim, toute une mosaïque de terroirs dédiés au sauvignon et au pinot noir.
Ballochdale, Ensor, Fletcher, Gateway, Graham, Taylors Pass, Seddon, Richmond Brooks... et j'en passe Happy
Tous ces petits terroirs donnent des vins à caractères différents, mais en Europe nous ne trouvons que des vins d'appellation "régionale" Malborough, des vins assez moyens plus marqués par la vinification que par le terroir.
Nouvelle-Zélande, nouvel eldorado des vins de terroirs... c'est à voir!
 
Deux pays à découvrir, des gens à l'écoute qui ont soif d'apprendre, de faire mieux, de satisfaire le consommateur.
Avec en plus un sens de l'accueil inégalable.


> Danny et Alistair Maling dans les vignes


> On a pas des métiers faciles Winking


> Vendanges au bout du monde…


> Test d'assemblages de différents cépages

> Salon des Vins de Loire 2008

Petit périple en Loire à l'occasion du SIVAL (Salon des vins de Loire)
 
Le samedi 2 et le dimanche 3 /02, journées consacrées à un salon "off" au Greniers St-Jean à Angers.
Dégustation organisée par  le groupe "Renaissance des AOC"
Une centaine de vignerons respectueux de leurs terroirs, d'où une orientation vers des vins issus de raisins d'agriculture bio, ou d'une approche plus globale en biodynamie.
La crème des vignerons adhérants à cette philosophie "vers une pleine expression des aoc": Aubert de Villaine, Nicolas Joly, Stéphane Tissot, Dominique Hauvette, Zind-Humbrecht, Mark Angeli... et j'en passe.
 
Deux journées de dégustations intéressantes qui nous ont permis de découvrir et d'ajouter 2 nouveaux vignerons à notre catalogue:
 
> Matthieu Barret du Domaine du Coulet  à Cornas
> Marc Guillemot du Domaine Guillemot-Michel à Clessé dans le Maconnais

Le salon des vins de Loire nous a permis de goûter le millésime 2007, trés prometteur, chez nos vignerons partenaires: JoëL Taluau à St-Nicolas de Bourgueil, Patrick Vadé à Saumur-Champigny, Olivier Deletang à Montlouis, Les frères Delaille à Cheverny...
 
Encore une découverte sur ce salon, Anne Athimon du Domaine des Genaudières en Muscadet Côteaux de la Loire qui sera présente lors de notre prochaine dégustation d'avril au Château d'Havré.